A la lumière du soir...une cigale chinoise

la photo connue de tous :l'armée enterrée

le poivre de Sichuan,

la vallée de la Whei-hé..la route est le long des contreforts de la montagne et les ponts sont ceux des voies ferroviaires

la grande pagode de l'Oie sauvage..chère aux bouddhistes: c'est là que furent traduits les textes sacrés importés de l'Inde.

Xi'an : les remparts de la ville aujourd'hui aménagés; les douves remplies d'eau servent de promenade sur des barques pour les touristes.

Xi'an :la tour de la Cloche ;à l'origine la cloche annonçait l'ouverture des portes de la ville.

Tianshui à Xi'an, dernière étape pour atteindre la ville impériale de la route de la soie.Je vais continuer de suivre la vallée de la Wei-hé, cet affluent principal du fleuve Jaune et les petites rivières qui dévalent des montagnes avoisinantes ,dont les sommets atteignent plus de 3.800 mètres, lui permet de grossir au fur et à mesure jusqu'à sa jonction avec le fleuve mythique.J'ai bénéficié d'un temps splendide, clément le matin , chaud dans l'après-midi, m'obligeant à un arrêt de deux heures.Quoiqu'on en dise, le climat est un facteur principal pour le moral du marcheur!Avec la lumière du soir quis’atténue, la fraîcheur arrive et permet d'installer la tente dans de bonnes conditions.Les paysages sont ceux de ma dernière étape : cultures en terrasse, avec beaucoup de maïs, et la présence de la rivière au fond de la vallée apporte un plus dans l'irrigation des cultures;Devant les maisons des habitants, des toiles sont tendues au sol et dessus reposent d'étranges petits fruits en grappe.Je vais m'intéresser à ces arbrisseaux , hauts de trois mètres que je vais côtoyer au bord de la route sur une centaine de kilomètres, et que je vais parfois trouver cultivés dans des vergers ..clos.Les habitants ramassent ces baies dans de grands paniers en osier, en prenant soin de déposer la grappe et non de la jeter. L'arbuste dégage une odeur forte, mais agréable ; Les fruits des baies de l'arbuste sont rouge-brun et ce que l'on appelle le poivre de Sichuan est l'enveloppe qui les entoure.Ce poivre dégage une saveur unique qui produit à la fois la même sensation de chaleur que le piment mais aussi une fraîcheur. J'ai apprécié particulièrement la délicatesse avec laquelle le monsieur m'a fait déguster ce condiment.près l'Après l'avoir essuyé sur son polo, il me l'a présenté comme le prêtre présente l’Hostie au fidèle..et me l'a déposé sur la langue, guettant la réaction !Effet assuré..Vu la quantité de baies séchant devant les maisons, je pense qu'elles sont aussi utilisées à des fins commerciales. Dans tous ces arbrisseaux habitent des cigales et, si Mao dans les années 1960 avait demandé la suppression des mouches, moustiques, rats et oiseaux( qui étaient à l'origine de dix pour cent de perte des céréales),il a épargné ces insectes et ils en ont profité pour certainement se multiplier de plus belle...car elles sont nombreuses à chanter tout au long de la route.La cigale en Chine est un symbole Feng Shui d'immortalité ..Dans la Chine antique, avant d'enterrer leurs proches, les familles plaçaient ,dans la bouche du mort, une sculpture en jade de la cigale .On croyait ainsi assurer le défunt d'une vie joyeuse dans l'après et, comme la cigale dans la terre qui attend son réveil prochain, l'âme du mort attendait sa réincarnation.La cigale est également vénérée dans la vie et signifie ;la jeunesse et le bonheur éternel ; La cigale etant un insecte à la vie très longue, il n'est pas étonnant que ce soit un symbole chinois de longue date pour la longévité...sans chauvinisme aucun, je vous assure que nos cigales provençales ont un chant beaucoup plus harmonieux et bien moins strident que leurs consœurs chinoises. Il est parfois des rencontres étonnantes et enrichissantes...si je vous ai parlé des cigales en chine, c'est par le biais d'une rencontre extraordinaire de quatre couples de motocyclistes.Assis à l'ombre d'un arbre vers midi, je suis invité à participer à un pic-nic, avec de jeunes couples qui visitent la région ;Je fais pâle figure avec mon portable qui n'accepte pas tous les réseaux, devant la modernité de ces jeunes personnes avec des portables sophistiqués...qui traduisent en chinois toute parole française prononcée devant le micro !!rien de plus facile d'échanger quand la langue n'est plus une barrière...D'abord les cigales, ensuite nous parlons d'eux.Les hommes travaillent dans la même entreprise à Chengdù et amateurs de moto ils prennent régulièrement des week-ends ensemble,voire des mini congés...de là nous parlons des vacances en chine : une semaine est accordée pour le nouvel an et une semaine pour la fête nationale...ensuite c'est le flou artistique;Ils prennent des congés mais ils travaillent aussi des samedis et dimanches lorsque l'entreprise a des besoins,bref dans les bonnes années ils peuvent avoir trois semaines de congés. Et vous en France ? Cinq semaines .Ils m'ont fait répéter cinq semaines. !!.('mais je n'ai pas parlé des ponts, des jours fériés..) Tous vivent en appartement et les trois couples ont des enfants ; comme d'habitude en Chine ce sont les parents de la femme qui gardent la progéniture..Trois des épouses travaillent dans le commerce de lingerie et vêtements de luxe.Bien sûr je me dois de répondre à leurs questions car ils ont soif de connaître la vie hors de leurs frontières.Quand je dis que je suis étonné de voir autant de belles voitures étrangères, ils répondent que ce sont les nouveaux riches de Chine, qui font des affaires avec l'immobilier, les produits financiers, les banques,car l'économie était en pleine croissance mais maintenant les profits commencent à baisser..et je leur réponds que nous ,en France, nous ne nous plaindrions pas si les profits baissaient si nous avions le même taux de croissance qu'en Chine de sept pour cent !!et ils me reprennent , cette année la croissance n'est que de six, et une dévaluation du yuan est en cours!!La vague d'instabilité européenne se serait-elle déplacée vers l'Asie ? De notre discussion il en est ressorti que les Chinois sont fiers de leur pays,ils sont très patriotiques et confiants dans l'avenir.Tout au long de cette route je vais recevoir des fruits, en particulier des pêches, (mais elles sont encore vertes ) et des pommes;d'excellents melons me seront proposés et surtout des tomates et des concombres .Dans la campagne,chaque maison a son jardin potager et on y trouve en plus des tomates, des poivrons, des haricots,des pommes de terre et des oignons.La route qui suit le fond de cette vallée est le seul moyen de communication routier entre les régions du Shaanxi( donc de Xi'an) et du Gansù (donc de Lanzhou), mais qui dit locomotion dit également lignes ferroviaires, et ce sont quatre voies (deux pour trains de marchandises,une voie dans chaque sens et deux voies pour les trains de voyageurs) accrochées aux flans de la vallée, passant dans des tunnels, sautant les villages et naviguant d'un bord à l'autre par une multitude de ponts,qui desservent les capitales régionales. Les conducteurs des trains doivent avoir de la famille le long du parcours car c'est sans modération qu'ils utilisent les klaxons des locomotives !! Le train de marchandises traîne cinquante wagons, un train de voyageurs tire 12 wagons..dans un bruit étourdissant, le fond de la vallée faisant caisse de résonance !Ayant quitté les pentes de cette vallée encaissée,je vais déboucher sur une plaine qui va s'élargir pendant plusieurs centaines de kilomètres. Je vais arriver dans une ville, signalée sur la carte comme ville de moyenne importance ..Baoji compte 3,6 millions habitants !!Baoji se trouve sur les bords de la Wei-hé et occupe une position stratégique dans l'ouest de la Chine et était une étape importante sur la route de la soie septentrionale.L'activité principale de la ville est le traitement du titane et des métaux rares; La  ville a gardé des vestiges intéressants tel le temple d'Asoka et qui aurait mérité que l'on s'y attarde. Mais une autre ville m'attend, LA dernière ville de la route de la Soie,cette ville tant espérée et désirée : XI'an.Mon premier travail a été de me rendre au bureau de la « public security bureau « pour faire une extension de visa ; La jeune militaire qui me reçoit , m'informe que 90 jours est le maximum et qu'il n'y aura pas de renouvellement ! Une tentative de ma part,donnant le maximum d'explications..un jeune hollandais arrive à mon secours..rien n'y fait.Le visage de la jeune fille est fermé et aucune discussion n'est possible...Énervée elle nous fait signe de partir...C'est perdu !! Ce sera de l'improvisation, il me faut un billet de train pour Pékin et quitter la Chine avant le 20 août ..mais à la retraite n'a-t-on pas le temps !!

L’évolution de ville est énorme et à vrai dire je ne reconnais plus rien; Les avenues sont à quatre voies, le couloir des bus à deux voies et les trottoirs sont larges comme les avenues. La construction des buildings commerciaux a remplacé les immeubles d'habitation et l'intérieur de la ville ancienne n'est plus qu'un immense centre commercial de trente kilomètres carrés!!Sous la dynastie des empereurs Tang la ville s'appelait alors Chang'an et fut la capitale de la Chine pendant plus de mille ans . Sous la dynastie Ming le fils de l'empereur édifie une nouvelle cité sur les ruines de Chang'an,qui devient alors Xi'an et l'entoure d'un mur d'enceinte gardé par 164 tours et fermé par quatre portes monumentales ;ce sont aujourd'hui ces remparts qui clôturent la vieille ville, mais ils ont été particulièrement bien aménagés.Les douves sont remplies d'eau,et des bateaux y promènent les touristes.  .L'épaisseur des murailles atteint 12m pour une même hauteur de 12m.Ces remparts forment un rectangle dont le périmètre serait de 15kms;Au cœur de Xi'an, au croisement de ses quatre principales avenues, se dresse la tour de la Cloche. Située sur un terre-plein, c'est une tour en bois avec des balcons sous de multiples avant-toits à arêtes recourbées,décorés de motifs colorés;Haute de 36m, elle est un exemple typique de construction chinoise..La tour de la Cloche sonnait l'ouverture des portes de la ville le matin et donnait l'heure à la population dans la journée. ..Un peu plus loin une construction du même style à étage,s'élève à côté du quartier musulman : c'est la tour du Tambour. Vous l'avez compris si la cloche est pour le matin, le tambour annonçait la fermeture des portes et sonnait le couvre-feu du soir ;A l'ouest de cette tour, c'est le quartier populaire,c'est le quartier des petits restaurants servant des nouilles chaudes à tout heure, des gargotes avec des odeurs de brochettes de foie grillé, des vendeurs de brochettes de crabes, des petits pains fourrés de viande de bœuf,des marchands de nougats,les vendeurs de noix qui les brassent dans des cuves avec des fines billes pour les faire briller,les vendeurs de grillons enfermés dans de petites cages en bambou, c'est le quartier vivant comme autrefois avec ses ruelles tordues et des portes donnant sur des cours privées,c'est le quartier touristique méconnu de Xi'an,méconu aussi des guides!!Mais c'est aussi le quartier Hui, le coin de la grande mosquée : L'architecture sino-arabe est un étonnant mélange entre deux cultures;Ses nombreux bâtiments en bois se distinguent par les styles traditionnels chinois et islamique.Le minaret,la salle des prières et le mihrab sont d'inspiration musulmane, par contre, les toitures recourbées, les arcs et les pavillons sont de style chinois .Belles cours, beaux portiques, beaux arbres..pas étonnant que les vieux musulmans viennent converser dans ce lieu tranquille.A l’extérieur des remparts, dans un quartier en pleine transformation, un monastère taoïste reçoit la visite de nombreux fidèles qui viennent déposer des baguettes d'encens devant les autels des temples;ce monastère est très grand ,divisé en plusieurs cours successives et des moines , habillés de noir avec des guêtres blanches ,chapeau noir sur la tête,assurent la vente d'objets religieux ;Autour du temple un curieux marché aux puces ou l'on trouve des portraits de Mao, des petits livres rouges ,les objets en jade, vrais ou faux, d'anciennes pièces de monnaie..le bonheur des chercheurs d'objets rares !! Taoïstes, bouddhistes, musulmans,..et chrétiens ? Ils ont à l'ouest de la ville, une église, nommé cathédrale Saint François, dans une zone d'immeubles.L'accueil est chaleureux et l'on me montre avec fierté les images du dernier rassemblement catholique.Je sais les difficultés qu'on les chrétiens en Chine, le gouvernement ne reconnaissant pas le Vatican et la nomination des évêques (lorsqu'il y en a ) est soumise à l'autorité gouvernementale...je ne vais pas m'étendre sur cette question épineuse des religions en Chine...

Je me souvenais très bien de la pagode de la Grande oie sauvage, ce jour là il pleuvait et je désirais me faire prendre en photo..j'avais du attendre dix minutes pour qu'un visiteur puisse accéder à mon désir....aujourd'hui autour de la pagode c'est une immense place avec un bassin où les jets d'eau sortent à diverses hauteurs au rythme donné par la musique !! la foule est nombreuse, l'entrée est payante ..autour de la place ce ne sont que des magasins de luxe dans des immeubles ultra-modernes...tout est fait pour le touriste!!alors qu'à l'origine ... le bouddhisme arrive en Chine par la route de la soie. La pagode fut érigée à la demande de Gao Zong,empereur de la dynastie Tang , car c'est ici que le grand moine-voyageur Xuan Zang traduira du sanscrit les nombreux sutras bouddhiques qu'il avait rapportés d'Inde.La pagode est en fait une tour en briques de 64m,percée d'étroites fenêtres sur les quatre côtés de chaque étage.Pourquoi la pagode de la Grande Oie Sauvage : d'après la légende, lors d'une disette un moine pria le ciel de lui envoyer de la nourriture et une oie bien grasse tomba du ciel !!

Tout le monde sait que Xi'an est connue pour son site exceptionnel, la huitième merveille du monde,vue et revue en photos et reportages : l'armée enterrée;Je rappelle l'histoire. En 1974 des paysans creusant un puits firent la découverte du siècle : une fabuleuse armée de 8.000 guerriers d'argile qui monte la garde autour du premier empereur Qin Sin Huangdi. Les chinois furent émerveillés par la splendeur de ces statues toutes différentes et peintes avec finesse,mais au bout de trois jours les peintures ne résistèrent pas au contact de l'air c'est pourquoi, certaines sont encore à l'abri de la lumière, sous des bâches et non visibles par les touristes. .Seule la première fosse est protégée par sa structure et elle renferme 6.000guerriers,cuirassés,déployés en formation de bataille selon la plus parfaite stratégie militaire de l'époque, renforcés de chars de combat tirés par des chevaux.Le premier rang est formé par les généraux et conseillers puis suivent quatre catégories de soldats:les cavaliers,les simples fantassins ,les arbalétriers posant un genou à terre et les conducteurs de chars...Il est permis aujourd'hui de prendre des photos sans flash, et si la structure protectrice est la même qu'à ma première visite, les alentours ont bien changé.Pour arriver et repartir , il faut passer par une rue commerçante, restauration, commerces de souvenirs en particulier et ce, sur plusieurs centaines de mètres.Les géologues diffèrent sur l'explication de l'effondrement de la voûte de la sépulture de l'empereur;la première version serait que la tombe aurait été pillée par des brigands et qu'ensuite des guerriers,ayant trouvé ce lieu aurait vandalisé, pillé , cassé en mettant le feu; Mais il y a une seconde version beaucoup plus humaine et morale(si l'on peut dire!)qui me satisfait davantage:Vingt ans après la mort de l'empereur Qin Sin une disette terrible ruina le pays.Les vivres vinrent à manquer, les finances de l'empire devinrent déficitaires..les caisses se vidèrent.

Le peuple était en pleine souffrance.Or le premier ministre, se souvint du fabuleux trésor déposé dans la sépulture de l 'empereur décédé :or, argent ,pierres précieuses et jade.Il pensa que cette richesse pouvait sortir la population de sa profonde désolation.C'est ce qu'il fit ; Accompagné par une armée de fidèles, il viola la sépulture et la vida de son trésor ; Il fut pris de remords et décida de mettre le feu..la voûte, faite de poutrelles de bois se consuma, et le plafond s’effondra..mais le peuple fut sauvé!!C'est pourquoi , lors de la découverte les poutres étaient brûlées et les soldats de l'armée de terre cassés. Quoiqu'il en soit c'est un site exceptionnel qui est à la hauteur de la route de la soie !!

Je suis arrivé à Xi'an .Le livre ouvert il y a quatorze mois, nécessaire pour faire ce chemin de treize mille kilomètres,va se refermer sur ce dernier chapître.Il y a eu une introduction, il y aura une conclusion, celle de la réflexion et de l'analyse au travers des douze pays traversés...Sacrée Route de la Soie !!...

En attendant ,c'est l'adrénaline de l'aventure...plus de visa chinois dès le 20 août...pas encore de visa russe pour le transsibérien...seule solution :je vais prendre un train pour Pékin, puis un autre train le mercredi 19 août ,le Transmongolien (seul train de la semaine) pour Oulan-Bator en Mongolie où il n'est pas nécessaire d'avoir un visa, et de là faire une demande de visa à l'ambassade russe...ça c'est le voyage aventureux !!Je sais que ma bonne étoile m'accompagne, que le temps n'est pas un problème mais toujours à la merci d'un fonctionnaire plus ou moins zélé !!

entrée de la grande mosquée de Xi'an

le quartier hui, quartier vivant de Xi'an

dans le quartier hui, vente des brochettes de crabes et calmars grillés

musée de l'armée enterrée ou l'armée d'argile

la tour du tambour...il annonçait la fermeture des portes de la ville et l'heure du couvre-feu

cathédrale Saint-François

marché aux puces à côté du temple des sept immortels