dans le quartier "touristique" les maisons traditionnelles sont conservées

vers 17 heures animation dans les rues...

la mosquée Id Kha, avec un jardin arboré d'une grande beauté

dans le centre ville, un lac artificiel, avec bateaux et promenades

le tombeau d' Abakh Hoja, un dirigeant soufi;

chine 2 kashgar ville

Kashgar est la ville mythique de la route de la soie;les caravanes qui arrivaient du nord après avoir contourné le désert du Takla-makan, rencontraient celles ayant pris le chemin de l'est, contournant, elles ,ce même désert par par son côté sud. Carrefour incontournable ,les caravanes continuaient la route soit au sud vers le Pakistan et la ville d'Islamabad par le karakorum,en passant par le col de Khunjerab qui culmine à 4800m, soit à l'ouest en direction du Kirghizstan, la route d'où je viens. Kashgar a donc toujours eu vocation d'accueillir les caravaniers, les nomades et les commerçants .Qu'en est-il aujourd'hui ?.C'est une ville de 350.000 habitants et quand je suis entré dans cette ville ouïghour,j'ai vu de très grandes artères à deux ou trois voies , des constructions d'immeubles : tout le caractère d'une grande cité.Plus on avance vers son centre,plus on constate la modernité et les transformations qui ont été réalisées ; Un exemple simple:il n'y a presque pas de passages cloutés, ce sont des passages souterrains qui sont utilisés par les piétons à chaque carrefour .Un autre fait marquant, quand je suis allé à Pekin, la première fois dans les années 90, j'avais été surpris par le nombre de vélos, aujourd'hui je suis surpris par le nombre de scooters électriques-donc sans bruit..mais pas une bicyclette!!

Le cœur de la cité existe autour de la grande mosquée Id Kha, là ou l'on retrouve des vieux ouïghours, à barbe blanche avec le Toupié sur la tête.La vieille ville , avec ses ruelles toutes biscornues et ses maisons en pisé connaît une destruction systématique de la part des autorités chinoises .Tout le monde n'ignore pas le conflit ayant opposé le peuple ouïghour au gouvernement chinois -la population désirait une indépendance-et qui s'était soldé par une répression très dure.Pékin a renforcé sa politique de « hanisation » en facilitant l'immigration de Hans et en voulant donner à Kashgar un aspect moderne : D'où cette volonté de détruire une vieille ville pour reconstruire une vieille- moderne ville...très touristique !!

Mais Kashgar résiste du mieux qu'elle peut et sa visite est agréable,et les rencontres avec les ouïghours dès plus sympathiques. Au centre ville la mosquée Id Kha occupe un terrain de 16.800m, véritable havre de paix avec un superbe jardin arboré; elle peut accueillir plus de vingt mille personnes .Ici, pas d'appel à la prière, le gouvernement chinois l'ayant interdit!!(de même qu'il a interdit le ramadan!!) La mosquée par elle-même est superbe avec ses piliers en bois décorés de fleurs peintes et les hauts en forme d'Iwans soutiennent un plafond où les versets du coran courent sur les poutrelles .Dans un coin de la grande place de la mosquée, la police habillée en noir,cagoulée comme le GIGN, et armée de kalachnikov surveille attentivement cette population qui se déplace. Il faut traverser une zone touristique « dite rues des artisans »,pour se rendre au sud, à moins d'un kilomètre dans un parc splendide qui est le lieu favori des joueurs de cartes ; Si seulement quatre joueurs participent au tournoi, c'est une vingtaine de curieux qui animent ces parties endiablées.Un parc demande des animations et elles sont de tous les genres:un petit Luna-parc, avec ses manèges , ses stands de tir et sa pêche aux canards -' comme dans tous les pays du monde- et puis plus loin deux jeunes jonglent avec des quilles ; les marchands de graines de tournesol grillées les vendent au gobelet, et le marchand de glaces utilise une sorbetière qui assure aux amateurs la fraîcheur du produit;En traversant ce parc animé , on rejoint un très grand lac artificiel, un lac avec ses bateaux et ses restaurants.Autour de cette pièce d'eau des immeubles d'une vingtaine d'étages permettent à des privilégiés d'avoir une superbe vue et de profiter de la fraîcheur de ce lieu.Un peu à l'extérieur de la ville,le tombeau d'Abakh Hoja,magnifiquement orné de carreaux vernissés aux couleurs chatoyantes, est connu des ouïghours pour abriter la dépouille d'un célèbre dirigeant soufi.Deux belles mosquées aux piliers sculptés complètent ce lieu de paix entouré de petits étangs et de roseraies

Mon lieu de prédilection le bazar:c'est la vie , c'est le cœur, le moteur de Kasghar. Il est situé à côté de la vieille ville en cours de « rénovation » .On y trouve de tout : les marchands de fruits et légumes avec les charrettes,qui obstruent les entrées, les gargotes de canards laqués et les fabricants de pâtes , les petits restaurants avec des barbecues à l'extérieur qui enfument les allées, mais qui parfument avec les brochettes de mouton ou des chachliks, parfois des curieux s'agglutinent devant une télévision diffusant une série..Le coin des épices classiques dans ces pays d’Asie est complété par l'apparition de bestioles séchées, telles les grenouilles... Par contre moins de bruit, plus de sérénité lorsqu'on pénètre à l'intérieur du bazar couvert. On y trouve le textile sous toutes ses formes : vêtements, couvertures, rideaux et puis les vendeurs de chaussures qui ont autant de succès et enfin une série de boutiques diverses vendant les sacs à main, les bijoux fantaisie,les poteries, les cuivres et la vaisselle, etc..

La nouvelle vieille ville est surprenante, avec ses balcons fleuris de fleurs artificielles;les artisans ont conservé leur local, mais les ferronniers et les menuisiers travaillent surtout sur le pas de porte.Il n'y a plus de ruelle, mais une rue large laissant place aux voitures et scooters. Les maisons de couleur terre, sont alignées au cordeau,et les maisons anciennes restantes font l'objet de rénovation.Le soir un marché nocturne s'ouvre à l'entrée de cette vieille ville du côté de la grande mosquée..c'est l'occasion de goûter aux divers produits culinaires..en montrant du doigt ce que l'on souhaite.On vous sert dans un bol..avec des baguettes...mais j'ai sur moi l'objet miracle-couteau,fourchette,cuillère ( merci jlouis !).Aujourd'hui en fin de journée nous avons eu le droit à un mini tempête de sable !!

Demain en route pour la voie du nord, contournant ce désert tant redouté et redoutable, vers les villes de Sanchakou, puis Aksu...Si vous avez eu des nouvelles avec ces visites et ce parcours chaotique frontalier, soyez patients pour le prochain compte-rendu!!

 

 

 

le bazar se trouve à côté de la vieille ville...du moins ce qu'il en reste (voir photo suivante)

élimination, destruction d'une vieille cité, pour bâtir des immeubles conforment à la modernité en chine..

après la destruction..la reconstruction et on y met les moyens!!

groupe de femmes , se faisant prendre en photo devant la mosquée, femmes de l'islam ...vont-elles se dévoiler toutes devant l'objectif ?

Kashgar aujourd'hui....